Unooc : Le comparateur de prix des médicaments Unooc : Le comparateur de prix des médicaments


Prix d'ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion

Médicament sur ordonnance
| Acheter
| Donnez votre avis
| Posologie
| Conditionnements
| Notice

L'automédication n'est pas sans danger, demandez conseil à votre pharmacien.


Aucune pharmacie en ligne ne propose actuellement ce produit
Substance active d'ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion :   Poudre (Composition pour un flacon) >  altéplase   10 mg ;   Solvant (Composition ) >  Pas de substance active.   ;

Conditionnement d'ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion : 1 flacon(s) en verre - 1 flacon(s) en verre de 20 ml avec canule(s) de transfert


Autres conditionnements

ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion : 1 flacon(s) en verre - 1 flacon(s) en verre de 10 ml
ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion : 1 flacon(s) en verre - 1 flacon(s) en verre de 50 ml avec canule(s) de transfert


Avis : est-ce que ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion est efficace ?

Donnez votre avis
/5




Acheter ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion



Aucune pharmacie en ligne ne propose actuellement ce produit


Quel est le prix officiel d'ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion ?

Pas de prix officiel, le prix est librement fixé par le pharmacien.

Actilyse, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion est-il sur ordonnance ?

Oui, il y a besoin d'une ordonnance pour ce médicament.

Actilyse, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion est-il remboursé ?

Taux de remboursement : non remboursé.

Posologie pour ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : B01AD02
La substance active présente dans ACTILYSE est l’altéplase.
Elle fait partie du groupe de médicaments nommés agents thrombolytiques. Ces médicaments agissent en dissolvant les caillots de sang qui se sont formés dans les vaisseaux sanguins.
ACTILYSE 10, 20 ou 50 mg sont utilisés dans le traitement d’un certain nombre d’affections provoquées par les caillots de sang qui se forment dans les vaisseaux sanguins, notamment :
· la crise cardiaque provoquée par des caillots sanguins présents dans les artères du cœur (infarctus du myocarde),
· les caillots sanguins présents dans les artères des poumons (embolie pulmonaire),
· l’accident vasculaire cérébral provoqué par un caillot sanguin présent dans une artère du cerveau (accident vasculaire cérébral ischémique aigu).

Service médical rendu :
Liste des avis de SMR rendus par la commission de la transparence pour ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion :
- Non précisé

Avis du 16/03/2016

Nouvel examen suite au dépôt de nouvelles données
Les nouvelles données ne sont pas de nature à modifier les conclusions de son avis précédent du 5 juillet 2012.


Important

Avis du 04/07/2012

Extension d'indication
Le service médical rendu par ACTILYSE est important dans la nouvelle indication : traitement fibrinolytique de l’accident vasculaire cérébral ischémique à la phase aiguë dans le délai de 4h30 suivant l’apparition des symptômes, au lieu du délai de 3 heures dans la précédente indication.


Important

Avis du 23/09/2009


Le service médical rendu par ACTILYSE 2 mg est important.


Important

Avis du 02/07/2003
Extension d'indication
Le service médical rendu par cette spécialité est important, dans les strictes conditions d’utilisation (en particulier délai inférieur à 3 heures, respect des contre-indications et des critères cliniques, admission en UNV) dans la nouvelle indication Traitement fibrinolytique de l’accident vasculaire cérébral ischémique à la phase aiguë.

Notice ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion

Dénomination du médicament
ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion
Altéplase
Encadré
Veuillez lire attentivement cette notice avant d’utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.
· Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.
· Si vous avez d’autres questions, interrogez votre médecin ou votre infirmier/ère.
· Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre infirmier/ère. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.
Que contient cette notice ?
1. Qu'est-ce que ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion et dans quels cas est-il utilisé ?
2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion?
3. Comment utiliser ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion ?
4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?
5. Comment conserver ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion?
6. Contenu de l’emballage et autres informations.
1. QU’EST-CE QUE ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?
Classe pharmacothérapeutique - code ATC : B01AD02
La substance active présente dans ACTILYSE est l’altéplase.
Elle fait partie du groupe de médicaments nommés agents thrombolytiques. Ces médicaments agissent en dissolvant les caillots de sang qui se sont formés dans les vaisseaux sanguins.
ACTILYSE 10, 20 ou 50 mg sont utilisés dans le traitement d’un certain nombre d’affections provoquées par les caillots de sang qui se forment dans les vaisseaux sanguins, notamment :
· la crise cardiaque provoquée par des caillots sanguins présents dans les artères du cœur (infarctus du myocarde),
· les caillots sanguins présents dans les artères des poumons (embolie pulmonaire),
· l’accident vasculaire cérébral provoqué par un caillot sanguin présent dans une artère du cerveau (accident vasculaire cérébral ischémique aigu).
2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D’UTILISER ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion ?
Vous ne devez pas recevoir ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion :
· si vous êtes allergique (hypersensible) à la substance active altéplase, à la gentamicine (un résidu du procédé de fabrication présent à l’état de traces), au caoutchouc naturel (aussi appelé latex, qui fait partie du matériel de conditionnement), ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament (mentionnés dans la rubrique 6).
· si vous présentez, ou avez récemment présenté, une maladie qui augmente vos risques de saignements, notamment :
o un trouble hémorragique ou une tendance au saignement,
o un saignement sévère ou dangereux dans une partie du corps,
o un saignement dans le cerveau ou le crâne,
o une tension artérielle très élevée, non contrôlée,
o une infection bactérienne ou une inflammation du cœur (endocardite), ou une inflammation des membranes qui entourent le cœur (péricardite),
o une inflammation du pancréas (pancréatite aiguë),
o un ulcère gastrique ou des ulcères de l’intestin,
o des veines variqueuses dans l’œsophage (varices œsophagiennes),
o des anomalies des vaisseaux sanguins, telles qu’un gonflement localisé d’une artère (anévrisme),
o certaines tumeurs,
o une maladie sévère du foie,
· si vous prenez un médicament servant à fluidifier le sang (anticoagulants oraux) à moins que des tests appropriés aient confirmé l’absence d’activité cliniquement significative de ce médicament,
· si vous avez déjà subi une intervention chirurgicale au cerveau ou à la colonne vertébrale,
· si vous avez subi une chirurgie lourde ou une blessure significative au cours des 3 derniers mois,
· si vous avez eu récemment une ponction d'un vaisseau sanguin important,
· si vous avez reçu un massage cardiaque externe au cours des 10 derniers jours,
· si vous avez eu un enfant au cours des 10 derniers jours.
Votre médecin n’utilisera pas ACTILYSE dans le traitement de crises cardiaques ou de caillots sanguins dans les artères des poumons
· si vous présentez ou avez déjà présenté un accident vasculaire cérébral provoqué par un saignement dans le cerveau (accident vasculaire cérébral hémorragique)
· si vous présentez ou avez déjà présenté un accident vasculaire cérébral de cause inconnue
· si vous avez récemment (au cours des 6 derniers mois) présenté un accident vasculaire cérébral causé par un caillot sanguin dans une artère du cerveau (accident vasculaire cérébral ischémique), sauf s’il s’agit de l’accident vasculaire cérébral pour lequel vous devez être traité(e)
De plus, votre médecin n’utilisera pas ACTILYSE dans le traitement d’un accident vasculaire cérébral causé par un caillot sanguin présent dans une artère du cerveau (accident vasculaire cérébral ischémique aigu)
· si les symptômes de votre accident vasculaire cérébral ont commencé il y a plus de 4h30 ou s’il est possible que ces symptômes aient commencé il y a plus de 4h30, parce que vous ne savez pas à quel moment ceux-ci ont commencé,
· si votre accident vasculaire cérébral ne provoque que de très légers symptômes,
· si des signes de saignement sont présents dans le cerveau,
· si vous avez eu un accident vasculaire cérébral dans les trois derniers mois,
· si les symptômes s’améliorent rapidement avant de recevoir ACTILYSE,
· si vous présentez un accident vasculaire cérébral très sévère,
· si vous avez eu des crampes (convulsions) lorsque votre accident vasculaire cérébral a débuté,
· si votre temps de céphaline activée (TCA : examen du sang destiné à vérifier si votre sang coagule bien) est anormal. Cet examen est susceptible d’être anormal si vous avez reçu de l’héparine (un médicament utilisé pour fluidifier le sang) dans les 48 heures précédentes.
· si vous êtes diabétique et avez déjà eu un accident vasculaire cérébral dans le passé,
· si le nombre de plaquettes (thrombocytes) dans votre sang est très faible,
· si vous présentez une tension artérielle très élevée (supérieure à 185/110) qui ne peut être diminuée qu’avec une injection de médicaments,
· si la quantité de sucre (glucose) dans votre sang est très faible (inférieure à 50 mg/dl),
· si la quantité de sucre (glucose) dans votre sang est très élevée (supérieure à 400 mg/dl),
· si vous êtes âgé(e) de moins de 18 ans ou de plus de 80 ans.
Avertissements et précautions
· si vous avez déjà eu une réaction allergique autre qu’une réaction allergique soudaine menaçant le pronostic vital (hypersensibilité sévère) à la substance active altéplase, à la gentamicine (un résidu du procédé de fabrication présent à l’état de traces), au caoutchouc naturel (aussi appelé latex, qui fait partie du matériel de conditionnement), ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament (mentionnés dans la rubrique 6),
· si vous présentez ou avez récemment présenté une autre affection qui augmente votre risque de saignement, telle que :
o une petite lésion,
o une biopsie (intervention effectuée pour obtenir un échantillon de tissu),
o une ponction de vaisseaux importants,
o une injection intramusculaire,
o un massage cardiaque externe,
· si vous avez déjà reçu ACTILYSE avant,
· si vous êtes âgé(e) de plus de 65 ans.
Enfants et adolescents
Sans objet.
Autres médicaments et ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion :
Informez votre médecin si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament y compris un médicament obtenu sans ordonnance.
Il est particulièrement important que vous informiez votre médecin si vous prenez ou avez pris récemment :
· des médicaments utilisés pour fluidifier le sang, notamment :
o de l’acide acétylsalicylique (aspirine),
o de la warfarine,
o de la coumarine,
o de l’héparine,
· certains médicaments utilisés pour traiter une tension artérielle élevée (inhibiteurs de l’enzyme de conversion).
ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion avec des aliments, boissons et de l’alcool
Sans objet.
Grossesse, allaitement et fertilité
Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.
Votre médecin ne vous donnera ACTILYSE que si les bénéfices possibles l’emportent sur les risques possibles pour votre bébé.
Conduite de véhicules et utilisation de machines
Sans objet.
ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion pourrait contenir de la gentamicine, un résidu du procédé de fabrication présent à l’état de traces. Le conditionnement contient du caoutchouc naturel (latex).
3. COMMENT UTILISER ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion ?
ACTILYSE sera préparé et vous sera administré par votre médecin ou par un professionnel de la santé. Ce médicament n’est pas destiné à une auto‑administration.
Le traitement par ACTILYSE doit être instauré dès que possible après le début de vos symptômes.
Il existe trois maladies différentes pour lesquelles ce médicament peut être donné :
Crise cardiaque (infarctus du myocarde)
La dose qui vous est donnée est fonction de votre poids corporel. La dose maximale d’ACTILYSE est de 100 mg, mais celle-ci sera inférieure si vous pesez moins de 65 kg.
Elle peut être administrée de deux manières différentes :
a) La forme d’administration dite « des 90 minutes », pour les patients traités dans les 6 heures suivant le début de leurs symptômes. Celle-ci consiste en :
· une injection initiale d’une partie de la dose d’ACTILYSE dans une veine
· des perfusions du reste de la dose pendant les 90 minutes qui suivent.
b) La forme d’administration dite « des 3 heures », pour les patients traités entre 6 et 12 heures après le début de leurs symptômes. Celle-ci consiste en :
· une injection initiale d’une partie de la dose d’ACTILYSE dans une veine
· des perfusions du reste de la dose pendant les 3 heures qui suivent.
En plus d’ACTILYSE, votre médecin vous donnera un autre médicament destiné à arrêter la coagulation du sang. Ce médicament vous sera donné dès que possible après le début de vos douleurs à la poitrine.
Caillots sanguins présents dans les artères des poumons (embolie pulmonaire)
La dose qui vous est donnée est fonction de votre poids corporel. La dose maximale d’ACTILYSE est de 100 mg, mais celle-ci sera inférieure si vous pesez moins de 65 kg.
Le médicament est habituellement donné sous forme :
· d’une injection initiale d’une partie de la dose dans une veine
· d’une perfusion du reste de la dose pendant les 2 heures qui suivent.
Après le traitement par ACTILYSE, votre médecin débutera (ou recommencera) un traitement avec de l’héparine (médicament destiné à fluidifier le sang).
Accident vasculaire cérébral provoqué par un caillot sanguin présent dans une artère du cerveau (accident vasculaire cérébral ischémique aigu)
ACTILYSE doit être donné dans les 4h30 suivant la survenue des premiers symptômes. Plus tôt vous recevez ACTILYSE, plus le traitement peut vous être bénéfique et plus la probabilité de survenue d’effets indésirables nocifs est faible. La dose qui vous est donnée est fonction de votre poids corporel. La dose maximale de ce médicament est de 90 mg, mais celle-ci sera inférieure si vous pesez moins de 100 kg. ACTILYSE est donné sous forme :
· d’une injection initiale d’une partie de la dose dans une veine
· d’une perfusion du reste de la dose pendant les 60 minutes qui suivent.
Vous ne devez pas prendre d’acide acétylsalicylique pendant les 24 premières heures qui suivent votre traitement par ACTILYSE pour un accident vasculaire cérébral. Votre médecin pourra vous administrer une injection d’héparine si celle-ci se révèle nécessaire.
Si vous avez utilisé plus d’ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion que vous n’auriez dû:
Sans objet.
Si vous oubliez d’utiliser ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion:
Sans objet.
Si vous arrêtez d’utiliser ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion:
Sans objet.
Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.
4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?
Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.
Les effets indésirables décrits ci-dessous sont survenus chez des personnes ayant reçu ACTILYSE :
Très fréquent (se produit chez plus de 1 patient sur 10 recevant le médicament)
· insuffisance cardiaque – l’arrêt du traitement peut se révéler nécessaire,
· saignement dans le cerveau (hémorragie cérébrale) après le traitement d’un accident vasculaire cérébral provoqué par un caillot sanguin présent dans une artère du cerveau (accident vasculaire cérébral ischémique aigu) – l’arrêt du traitement peut se révéler nécessaire,
· présence de liquide dans les poumons (œdème pulmonaire),
· saignement du vaisseau sanguin endommagé (tel qu’un hématome),
· pression artérielle faible (hypotension),
· douleurs au thorax (angine de poitrine).
Fréquent (se produit chez moins de 1 patient sur 10 recevant le médicament)
· une nouvelle crise cardiaque,
· saignements dans le cerveau (hémorragie cérébrale) après le traitement de crises cardiaques (infarctus du myocarde) – l’arrêt du traitement peut se révéler nécessaire,
· arrêt du battement du cœur (arrêt cardiaque) – l’arrêt du traitement peut se révéler nécessaire,
· état de choc (pression artérielle extrêmement faible) dû à une insuffisance cardiaque – l’arrêt du traitement peut se révéler nécessaire,
· saignements dans la gorge,
· saignements dans l’estomac ou l’intestin, notamment vomissement de sang (hématémèse) ou présence de sang dans les selles (méléna ou hémorragie rectale), saignements des gencives,
· saignements dans les tissus corporels à l’origine de bleus violacés (ecchymose),
· saignements de l’appareil urinaire ou des organes de reproduction, qui peuvent conduire à une présence de sang dans les urines (hématurie),
· saignement ou apparition de bleu (hématome) à l’endroit où l’injection est administrée.
Peu fréquent (se produit chez moins de 1 patient sur 100 recevant le médicament)
· saignements liés au poumon, tels que flegme teinté de sang (hémoptysie) ou saignement des voies respiratoires – l’arrêt du traitement peut se révéler nécessaire,
· saignements de nez (epistaxis),
· battement du cœur irrégulier après le rétablissement de l’irrigation sanguine vers le cœur,
· lésions des valvules du cœur (régurgitation mitrale) ou de la paroi des cavités du cœur (perforation du septum interventriculaire) – l’arrêt du traitement peut se révéler nécessaire,
· blocage soudain d’une artère des poumons (embolie pulmonaire), du cerveau (embolie cérébrale), ou de toute autre région du corps (embolie systémique),
· saignement de l’oreille,
· diminution de la pression artérielle.
Rare (se produit chez moins de 1 patient sur 1 000 recevant le médicament)
· saignements dans le sac membraneux entourant le cœur (hémopéricarde) – l’arrêt du traitement peut se révéler nécessaire,
· saignement interne dans la partie postérieure de l’abdomen (saignement rétropéritonéal) – l’arrêt du traitement peut se révéler nécessaire,
· formation de caillots de sang dans les vaisseaux sanguins susceptibles de se déplacer vers les autres organes du corps (embolie). Les symptômes seront variables selon l’organe touché,
· réactions allergiques, par exemple, urticaire et éruptions cutanées, difficulté respiratoire allant jusqu’à l’asthme (bronchospasme), présence de liquide sous la peau et les muqueuses (œdème de Quincke), pression artérielle faible ou état de choc – l’arrêt du traitement peut se révéler nécessaire,
· saignements dans les yeux (hémorragie oculaire),
· dérangement de l’estomac (nausées).
Très rare (se produit chez moins de 1 patient sur 10 000 recevant le médicament)
· réaction allergique grave (par exemple, anaphylaxie menaçant le pronostic vital) – l’arrêt du traitement peut se révéler nécessaire,
· événements touchant le système nerveux tels que :
o crampes (convulsions, crises),
o problèmes de langage,
o confusion ou délire (confusion très sévère),
o anxiété accompagnée d’une nervosité (agitation),
o dépression,
o altération de la réflexion (psychose),
Ces troubles se produisent souvent en association avec un accident vasculaire cérébral provoqué par un caillot sanguin ou un saignement dans le cerveau.
Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)
· saignements dans les organes internes, par exemple saignement dans le foie (hémorragie hépatique) – l’arrêt du traitement peut se révéler nécessaire,
· formation de cristaux de cholestérol agglomérés susceptibles de se déplacer vers les autres organes du corps (embolie de cristaux de cholestérol). Les symptômes seront variables selon l’organe touché – l’arrêt du traitement peut se révéler nécessaire,
· saignements nécessitant une transfusion sanguine,
· vomissements,
· température du corps augmentée (fièvre).
Des décès ou invalidités permanentes peuvent survenir suite à un saignement dans le cerveau ou d'autres événements hémorragiques graves.
Déclaration des effets secondaires
Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou à votre infirmier/ère. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr
En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.
5. COMMENT CONSERVER ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion ?
En principe, il ne devrait pas vous être demandé de conserver ACTILYSE, ce médicament vous étant donné par votre médecin.
Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.
N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur l’étiquette du flacon et de l’emballage après {EXP}. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.
À conserver à une température ne dépassant pas 25°C. À conserver dans l’emballage d’origine, à l’abri de la lumière.
Stabilité physico-chimique après reconstitution :
La stabilité de la solution reconstituée a été démontrée pendant 24 heures entre 2°C et 8°C et pendant 8 heures à 25°C.
Stabilité microbiologique :
Du point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement après reconstitution. En cas d’utilisation non immédiate, les durées et conditions de conservation après reconstitution et avant utilisation sont de la seule responsabilité de l’utilisateur, et ne devraient normalement pas dépasser 24 heures entre 2°C et 8°C.
6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS
Ce que contient ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion
· La substance active est :
altéplase...................................................... 10 mg (correspondant à 5 800 000 UI), pour un flacon,
ou
altéplase.................................................... 20 mg (correspondant à 11 600 000 UI), pour un flacon,
ou
altéplase.................................................... 50 mg (correspondant à 29 000 000 UI), pour un flacon.
· Les autres composants sont : l’arginine, l’acide phosphorique (dilué) et le polysorbate 80.
· Le solvant est : l’eau pour préparations injectables.
· Le bouchon en caoutchouc du matériel de conditionnement contient du caoutchouc naturel (latex).
Qu’est-ce que ACTILYSE, poudre et solvant pour solution injectable et perfusion et contenu de l’emballage extérieur
ACTILYSE se présente sous forme de poudre et solvant pour solution injectable et perfusion. Chaque boîte complète contient un flacon de poudre et un flacon de solvant.
ACTILYSE est disponible dans les présentations suivantes :
· Un flacon de poudre avec 10 mg d’altéplase et un flacon avec 10 ml de solvant.
· Un flacon de poudre avec 20 mg d’altéplase, un flacon avec 20 ml de solvant et une canule de transfert.
· Un flacon de poudre avec 50 mg d’altéplase, un flacon avec 50 ml de solvant et une canule de transfert.
Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.
Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché
BOEHRINGER INGELHEIM FRANCE
14 RUE JEAN-ANTOINE DE BAÏF
75013 PARIS
Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché
BOEHRINGER INGELHEIM FRANCE
14 RUE JEAN-ANTOINE DE BAÏF
75013 PARIS
Fabricant
BOEHRINGER INGELHEIM PHARMA GMBH & CO.KG
BIRKENDORFER STRASSE 65
88397 BIBERACH AN DER RISS
ALLEMAGNE
Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen
Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants : Conformément à la réglementation en vigueur.>
[À compléter ultérieurement par le titulaire]
La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :
[à compléter ultérieurement par le titulaire]
< {MM/AAAA}>< {mois AAAA}.>
Autres
Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).
Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé:
Le flacon de 2 mg n’est pas adapté pour une utilisation à la phase aiguë de l’infarctus du myocarde, de l’embolie pulmonaire ou de l’accident vasculaire cérébral ischémique (en raison d’un risque de sous-dosage important). Seules les présentations de 10, 20 et 50 mg sont adaptées pour une utilisation dans ces indications.
Reconstitution
Afin d’obtenir une concentration finale de 1 mg d’altéplase par ml, le volume total de solvant fourni doit être introduit dans le flacon contenant la poudre d’ACTILYSE. Une canule de transfert est fournie à cet effet avec les flacons de 20 et 50 mg. Pour les flacons de 10 mg, une seringue doit être utilisée.
Afin d’obtenir une concentration finale de 2 mg d’altéplase par ml, seule la moitié du volume de solvant fourni doit être utilisée (voir tableau ci-dessous). Dans ce cas, une seringue doit toujours être utilisée pour introduire le volume requis de solvant dans le flacon contenant le lyophilisat d’ACTILYSE.
Dans des conditions rigoureuses d'asepsie, dissoudre l'altéplase (10, 20 ou 50 mg) dans un volume d'eau pour préparations injectables conformément au tableau suivant, afin d'obtenir une concentration finale soit de 1 mg d'altéplase/ml, soit de 2 mg d'altéplase/ml :



Quantité de poudre d’ACTILYSE


10 mg


20 mg


50 mg




(a) Volume d’eau stérile pour préparations injectables à ajouter à la poudre


10 mL


20 mL


50 mL




Concentration finale :


1 mg d'altéplase/ml


1 mg d'altéplase/ml


1 mg d'altéplase/ml




(b) Volume d’eau stérile pour préparations injectables à ajouter à la poudre


5 mL


10 mL


25 mL




Concentration finale :


2 mg d'altéplase/ml


2 mg d'altéplase/ml


2 mg d'altéplase/ml



La solution reconstituée doit alors être administrée par voie intraveineuse. La solution reconstituée de 1 mg/ml peut être diluée davantage avec une solution injectable stérile de chlorure de sodium à 9 mg/ml (0,9 %) jusqu'à une concentration minimale de 0,2 mg/ml. Il n’est pas recommandé de diluer davantage la solution reconstituée de 1 mg/ml au moyen d’eau pour préparations injectables ou d’un soluté sucré (dextrose par exemple).
ACTILYSE ne doit pas être mélangé à d’autres médicaments (dont l’héparine) dans le même flacon de perfusion.
Pour les conditions de conservation, voir la rubrique 5 de cette notice.
La solution reconstituée est destinée à un usage unique. Toute solution non utilisée doit être jetée.
Instructions pour la reconstitution d’ACTILYSE



1


Reconstituez immédiatement avant administration.







2


Retirez le capuchon protecteur des deux flacons contenant l’eau pour préparations injectables et la poudre d’ACTILYSE, en soulevant les capuchons avec le pouce.







3


Essuyez le haut du caoutchouc de chaque flacon à l’aide d’un tampon imbibé d’alcool.







4


Sortez la canule de transfert * de son étui. Ne désinfectez pas ou ne stérilisez pas la canule de transfert, elle est stérile. Retirez l’un de ses capuchons.







5


Tenez le flacon contenant l’eau pour préparations injectables en position verticale et sur une surface stable. Sur le dessus du flacon, percez le bouchon en caoutchouc avec la canule de transfert, de façon verticale et bien au centre du bouchon, en pressant doucement mais fermement, sans tourner.







6


Tenez fermement le flacon contenant l’eau pour préparations injectables et la canule de transfert avec une seule main, à l’aide des deux rabats de chaque côté de la canule.

Retirez le capuchon restant sur le dessus de la canule de transfert.







7


Tenez fermement le flacon contenant l’eau pour préparations injectables et la canule de transfert avec une seule main, à l’aide des deux rabats de chaque côté de la canule.
Prenez le flacon d’ACTILYSE contenant la poudre et tenez-le au-dessus de la canule de transfert en positionnant l’extrémité pointue de la canule de transfert bien au centre du bouchon.




Poussez verticalement le flacon contenant la poudre sur la canule de transfert, doucement mais fermement et sans tourner, jusqu’à la perforation du caoutchouc du bouchon.








8


Retournez les deux flacons de manière à ce que l’eau pour préparations injectables puisse remplir complétement le flacon contenant la poudre.








9


Retirez le flacon vide qui contenait l’eau pour préparations injectables en même temps que la canule de transfert.
Ils peuvent être jetés.







10


Prenez le flacon contenant la solution reconstituée d’ACTILYSE et agitez doucement jusqu’à dissoudre tout reste de poudre, mais ne remuez surtout pas, cela produira de la mousse.








S’il reste des bulles, laissez la solution reposer quelques minutes et attendre la disparition des bulles.








11


La solution représente 1 mg/ml d’ACTILYSE. Elle doit être claire et incolore voire jaune pâle et ne doit pas contenir de particules.




12


Prélevez la quantité nécessaire en utilisant une aiguille et une seringue.
N’utilisez pas le même trou de perforation que celui de la canule de transfert pour éviter toute fuite.







13


Utilisez immédiatement.
Ne conservez pas la solution non utilisée.



(*si une canule de transfert est inclut dans la boîte. La reconstitution peut aussi être faite avec une seringue et une aiguille.)
Posologie et mode d’administration
Infarctus du myocarde à la phase aiguë
Posologie
a) Schéma posologique dit "accéléré" (90 minutes) adapté aux patients à la phase aiguë de l’infarctus du myocarde pouvant être traités dans les 6 heures suivant l'apparition des symptômes :






Concentration d'altéplase




1 mg/ml


2 mg/ml







ml


ml




Bolus intraveineux de 15 mg


15


7,5




Perfusion de 50 mg sur 30 minutes


50


25




Suivie d’une perfusion de 35 mg sur 60 minutes sans dépasser la dose maximale de 100 mg


35


17,5



Chez les patients de poids corporel inférieur à 65 kg, la dose doit être adaptée en fonction du poids selon le schéma d’administration suivant :






Concentration d'altéplase




1 mg/ml


2 mg/ml







ml


ml




Bolus intraveineux de 15 mg


15


7,5







ml / kg (pc)


ml / kg (pc)




Perfusion de 0,75 mg/kg de poids corporel (pc) sur 30 minutes (au maximum 50 mg)


0,75


0,375




Suivie d’une perfusion de 0,5 mg/kg de poids corporel (pc) sur 60 minutes (au maximum 35 mg)


0,5


0,25




b) Schéma posologique dit "des 3 heures" adapté aux patients chez qui le traitement est mis en œuvre entre la 6e et la 12e heure suivant l'apparition des symptômes :






Concentration d'altéplase




1 mg/ml


2 mg/ml







ml


ml




Bolus intraveineux de 10 mg


10


5




Perfusion de 50 mg sur les 60 premières minutes


50


25







ml / 30 min.


ml / 30 min.




Suivie de perfusions successives de 10 mg sur 30 minutes jusqu’à une dose maximale de 100 mg sur 3 heures


10


5



Chez les patients de poids corporel inférieur à 65 kg, la dose totale ne doit pas dépasser 1,5 mg/kg.
La dose totale d'altéplase ne doit pas dépasser 100 mg.
Traitements associés
Un traitement adjuvant antithrombotique est recommandé conformément aux recommandations internationales actuelles concernant la prise en charge des patients présentant un infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST.
Mode d’administration
La solution reconstituée doit être administrée par voie intraveineuse.
Le flacon de 2 mg d’altéplase n’est pas adapté pour une utilisation dans cette indication.
Embolie pulmonaire
Posologie
Une dose totale de 100 mg d’altéplase doit être administrée en 2 heures. L'expérience acquise porte essentiellement sur le schéma posologique suivant :







Concentration d'altéplase




1 mg/ml


2 mg/ml







ml


ml




Bolus intraveineux de 10 mg sur 1 à 2 minutes


10


5




Suivie d’une perfusion de 90 mg sur 2 heures


90


45



Pour les patients pesant moins de 65 kg, la dose totale ne doit pas excéder 1,5 mg/kg.
Traitement associé
Après le traitement par ACTILYSE, une héparinothérapie doit être instaurée (ou reprise) si la valeur du TCA est inférieure à deux fois la limite supérieure de la normale. La perfusion doit être ajustée afin d'obtenir un TCA de 50 à 70 secondes (1,5 à 2,5 fois la valeur de référence).
Mode d’administration
La solution reconstituée doit être administrée par voie intraveineuse.
Le flacon de 2 mg d’altéplase n’est pas adapté pour une utilisation dans cette indication.
Accident vasculaire cérébral ischémique à la phase aiguë
L’instauration et le suivi du traitement doivent être réalisés sous la responsabilité d’un médecin formé et expérimenté en pathologie neurovasculaire, voir RCP rubriques 4.3 Contre-indications et 4.4 Mises en garde spéciales et précautions d’emploi.
Posologie
La posologie recommandée est de 0,9 mg d’altéplase/kg de poids corporel (dose maximale de 90 mg) en perfusion intraveineuse sur 60 minutes, 10% de la dose totale devant être administrée initialement par bolus intraveineux.

Le traitement par ACTILYSE doit être initié le plus tôt possible dans le délai des 4h30 suivant l’apparition des symptômes. Au-delà de 4h30 après l’apparition des symptômes, l’administration d’ACTILYSE est associée à un rapport bénéfice/risque défavorable, ACTILYSE ne doit donc pas être administré (voir RCP rubrique 5.1).

Traitement associé
La tolérance et l’efficacité de ce protocole d’administration en association avec l’héparine et l’acide acétylsalicylique au cours des 24 premières heures suivant l’apparition des symptômes n’ont pas été suffisamment étudiées. L’administration d’acide acétylsalicylique ou d’héparine par voie intraveineuse doit être évitée au cours des premières 24 heures suivant l’administration d’ACTILYSE. Si l’administration d’héparine est rendue nécessaire pour d’autres indications (par exemple en prévention de thrombose veineuse profonde), la posologie ne doit pas dépasser 10 000 UI par jour, par voie sous-cutanée.
Mode d’administration
La solution reconstituée doit être administrée par voie intraveineuse.
Le flacon de 2 mg d’altéplase n’est pas adapté pour une utilisation dans cette indication.
Population pédiatrique
La tolérance et l’efficacité d’ACTILYSE chez les enfants et les adolescents n’ont pas encore été établies. ACTILYSE est contre-indiqué pour le traitement de l’accident vasculaire cérébral à la phase aiguë chez les enfants et les adolescents (voir RCP rubrique 4.3).

Notre plate-forme de comparaison n'a pas pour objectif d'inciter à la surconsommation de médicaments ou de vous en recommander. En cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien. Les informations affichées sur le site sont fournies par nos partenaires et peuvent être incomplètes. Les avis exprimés représentent l'opinion de leur auteur et relèvent entièrement de leurs responsabilités. Ne prenez pas une opinion comme un avis médical.